Comment rédiger un cahier des charges ? : Introduction

cahier-des-charges-icon

Connaissances requises : Vous avez besoin de savoir utiliser un logiciel de traitement de texte tel que Microsoft Word, Page (sur Mac OS), Adobe InDesign ou encore la suite Open Office.


Programme(s) : | |

Catégorie(s) : Bureautique | Tutoriels

Thèmes :

Mesdames et messieurs, bienvenue dans le coeur de ce premier tutoriel du site Webodrey.fr :) Que vous soyez une entreprise, un entrepreneur, une association ou encore un particulier, si vous êtes arrivé jusqu’ici, c’est pour parvenir à rédiger un cahier des charges pour votre projet web. Je vous invite donc à ouvrir dés maintenant votre logiciel de traitement de texte favoris et à suivre pas à pas mes indications.

Ce tutoriel fait suite à l’article « Qu’est ce qu’un cahier des charges ? » que je vous recommande de lire si vous ne savez pas ce que c’est ou si vous n’êtes pas certain(e) de son utilité.

redactionBien présenter son cahier des charges

Libre à vous de présenter ce document comme vous le souhaitez. Vous n’êtes, par exemple, pas obligé de faire un cahier des charges en noir et blanc. Vous pouvez mettre des couleurs du moment que cela reste lisible, et vous pouvez aussi ajouter des images, c’est même souvent préférable.

En effet, rien ne vous empêche de mettre des captures d’écran de sites existants, cela pour faire savoir au prestataire ce que vous aimeriez voir dans votre site en vous basant sur ce qui se fait déjà. Bien au contraire, souvent, un prestataire appréciera cette démarche, et pourra rapidement se faire une idée du site que vous voulez obtenir. De même, vous pouvez également faire des croquis ou schémas si vous avez une vision précise de l’emplacement des différents éléments de votre futur site.

Présenter un cahier des charges n’a rien de compliqué. Le tout est de respecter un ordre défini et ne pas oublier certains principes de bases. Ce que j’entends par là, c’est qu’il est judicieux de penser à numéroter les pages, de se relire et de veiller à garder un bon français sans faute d’orthographe. Vous pouvez le faire lire par une autre personne, il est toujours intéressant d’avoir l’avis de quelqu’un d’autre ;-)Gardez à l’esprit que ce cahier des charges a des chances d’être imprimé et manipulé. C’est une sorte de guide pour le prestataire qui veillera à bien respecter vos exigences.

Vous ne maitrisez pas très bien Microsoft Word, Page ou Adobe inDesign ? Pas de panique ! Je vous indiquerai la démarche à suivre pour vous aider à réaliser certaines tâches particulières, comme ajouter une numérotation des pages automatiquement ou encore, insérer une table des matières.

Nous allons voir en détail comment remplir chacune de ses parties. je vous donnerai des phrases toutes faites et des exemples le cas échéant. Ceci dit, je vous conseille de rédiger votre cahier des charges en même temps que vous me lisez, cela vous permettra de ne rien oublier. Comptez deux, voir trois bonnes heures pour sa rédaction en suivant ce tutoriel.

Un petit conseil, enregistrez dés le départ votre fichier dans un format modifiable (.docx par exemple sous Microsoft Word) et n’hésitez pas à sauvegarder à plusieurs reprises. Même si cela vous semble inutile, vous n’êtes pas à l’abri d’une panne informatique. Il vaut mieux prévenir que guérir ;-) . En fait, c’est surtout rageant et décourageant de devoir tout recommencer…

tempsUne bonne préparation pour gagner du temps

L’idéal, c’est de commencer par prévoir les images que l’on va mettre et les informations que l’on ne doit pas oublier de mentionner. En bref, c’est le moment d’aller chercher la liste de sites web que vous avez repéré sur Internet. Assurez-vous d’avoir leurs adresses sous la main, elles seront fort utiles au prestataire qui étudiera votre dossier. Pensez aux captures d’écrans que vous avez peut-être déjà faites dans le but de les montrer au prestataire de services. Mais surtout, l’image à laquelle il faut penser, c’est le logo. Si vous êtes un particulier, vous n’en avez pas, c’est normal, mais vous pouvez très bien mettre une image autre à la place. Il est utile aussi de faire une liste de tout ce que le site doit contenir, cela vous servira de pense-bête. En rédigeant un cahier des charges, on a vite fait d’oublier des détails.

Comment faire une capture d’écran ? (cliquez sur ce lien si vous ne savez pas déjà le faire !)

redactionStructurer son document

Sachez qu’il existe plusieurs façons de présenter un cahier des charges. Moi, je vais vous montrer la structure que je pratique et que je pense adaptée pour un projet web. Nous allons commencer par préparer nos pages. Voici pour commencer un schéma qui vous présente les 8 pages de base d’un bon cahier des charges. Je vous invite à reproduire ces 8 pages sur votre logiciel de traitement de texte.

Nous allons également commencer à faire un peu de mise en page en affectant un style particulier à chaque niveau de titre. Une bonne habitude consiste à mettre d’abord les titres. En dehors des gros titres, je vous conseille de mettre des titres et des sous-titres sous formes de listes numérotées. Ne pensez surtout pas que cette étape est inutile, bien au contraire. Attribuer un style et un numéro à vos titres va vous aider à mettre en page rapidement votre cahier des charges, du moins en ce qui concerne les titres, et surtout, cela va permettre à l’ordinateur de reconnaître les titres du document, et donc, de générer une table des matière automatiquement ;-)

Considérez qu’il y a :

  • des gros titres (Sommaire, Présentation de l’entreprise etc.)
    • des titres (Rôles, Objectifs du site, Développement, Hébergement, Référencement etc.)
      • des sous-titres

Comment définir des styles de titres ? (sautez ce paragraphe si vous savez déjà le faire !)

Sous Microsoft Word, il vous suffit de mettre en forme votre titre (taille, police de caractères, couleur, puce le cas échéant etc.), faites un clic droit, puis sélectionnez « Styles » et cliquez sur la mention « Enregistrer la sélection en tant que nouveau style rapide ». Donnez un nom à votre style, par exemple « Gros titre » et cliquez sur « OK ».

Pour utiliser le style que vous venez de créer, il vous suffit de sélectionner le texte à mettre en forme puis de faire un clique droit, cliquez sur « Styles », et enfin, sélectionnez le style que vous souhaitez appliquer :) .

Créez des styles différents pour chaque niveau de titres, vous verrez à la fin de ce tutoriel que les styles vont permettre de générer automatiquement le sommaire de votre cahier des charges ;-) .

Que mettre en annexe ?

Les annexes sont des documents trop imposants pour être mis dans le corps du cahier des charges. Ces documents peuvent donc être préparés en amont. Le cas le plus courant concerne le plan du site web, il vous faut faire un schéma de l’arborescence du site (que nous verrons plus loin dans ce tutoriel). Si votre site contient moins de 20 pages (je ne parle pas du cahier attention, mais bien du site internet, votre projet web donc), ce n’est pas forcément utile de le faire maintenant, mais si votre site va contenir une arborescence plus riche, il vaut mieux faire un schéma sur une page ou plus. Ce sera une annexe de votre cahier des charges. Pareil si votre projet web consiste à la refonte d’un site internet, il est conseillé de faire une capture d’écran des pages web les plus importantes et de les réunir sur plusieurs feuilles qui seront en annexes.

Maintenant, si vous êtes prêt, nous allons pouvoir commencer à rédiger. Je vous rassure, si la rédaction n’est pas votre qualité première, ce n’est pas un problème. Le plus important, c’est de se faire comprendre et vous verrez que quand on ne sait pas forcément aligner de jolies phrases, on peut souvent préférer les listes pour remplir un cahier des charges :) .

 

Sommaire : Faire un cahier des chargesComment rédiger un cahier des charges ? : Partie 1

 


Auteur : Audrey Louchet | Dernière modification : Le Licence : licence
Réagir à cet article



Vous pouvez utilisez les balises HTML suivantes : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>